Err

LOGEMENTS SUPERVISES


Ce projet s’inscrit dans la continuité du service « Ecoline » qui est né en 2014 de par notre volonté d’avoir deux groupes de vie plus homogènes au niveau des compétences. En effet, le service « Ecoline » tend à amener les bénéficiaires vers un maximum d’autonomie et d’autodétermination en respectant, bien sûr, les limites de chacun.


Leurs compétences augmentent tout comme leur confiance en eux-mêmes, certains émettant le souhait de plus d’indépendance. Le projet SLS est une réponse à cette demande.


Il répond aussi aux valeurs de l’institution qui s’engage à respecter la personne dans sa vie, ses projets, sa souffrance, sa spiritualité, tout en étant promoteur de son développement, de son épanouissement et de son bien-être.


Ce projet s'adresse aux bénéficiaires de nos différents services qui en font la demande et qui acceptent de s’inscrire dans un projet visant à l’autonomie psychique, sociale mais aussi fonctionnelle.


Les bénéficiaires intègrent progressivement les logements supervisés afin d’éviter une perte trop radicale de leurs repères et tous les risques de déstructuration psychique qui pourraient en découler. C’est pourquoi le logement choisi se situe à Wiers, proche de notre service résidentiel (SRA). En semaine, pendant la journée, les bénéficiaires du SLS rejoindront le SRA afin de participer aux activités proposées.


Nous les accompagnons dans la recherche d’activités bénévoles ou de loisirs en dehors du cadre institutionnel.


Après 17h et les week-ends, ils gèrent eux-mêmes leur temps. Un membre de l’équipe se rend néanmoins trois fois par semaine afin de les soutenir face aux différentes contraintes de la vie en autonomie comme les courses, le ménage, la vie en colocation, le budget, les relation avec l’environnement, etc.


L’accompagnement est donc éducatif mais aussi administratif en fonction des demandes des bénéficiaires pour qu’ils puissent trouver une activité, qu’ils bénéficient des avantages mis en place (abonnements divers), qu’ils s’intègrent au tissu social.


Au-delà de l’accompagnement journalier, le projet éducatif individuel de l’usager sera évalué annuellement.